Double débrayage : principe et utilisation

Le double débrayage consiste à débrayer deux fois pour rétrograder, en passant par le point mort au lieu d'enclencher directement la vitesse inférieur. Utilisé principalement sur les boîtes de vitesses non synchronisées, il l'est encore aujourd'hui en compétition automobile ou sur les engins lourds.

Sommaire :

Comparez les meilleurs garages pour changer votre embrayage :

🔎 À quoi sert le double débrayage ?

transmission voiture

Le double débrayage est une technique de conduite apparue à l'époque des boîtes de vitesses non synchronisées. Ce type de transmission est notamment utilisé sur les engins agricoles (tracteurs, etc.), les véhicules commerciaux (camions...) et les voitures jusqu'à la fin des années 1970.

Aujourd'hui, on trouve donc la transmission non synchronisée principalement sur les voitures anciennes. À la différence d'une boîte de vitesses synchronisée, les engrenages d'une transmission non synchronisée ne sont pas toujours engrenés dans la boîte de vitesses.

Si les boîtes de vitesses synchronisées demandent donc moins d'effort pour passer les rapports, la transmission non synchronisée est généralement plus fiable et sa durée de vie plus grande. C'est la raison pour laquelle on l'utilise sur les véhicules lourds.

Le double débrayage sert à régler la vitesse de rotation des engrenages du rapport plus bas que le conducteur s'apprête à engager. Quand on fait l'inverse, c'est-à-dire qu'on monte les rapports au lieu de rétrograder, on parle de double pédalage.

Une boîte de vitesses non synchronisée demande en effet une meilleure maîtrise et compréhension du couple moteur, de la plage de vitesse et de l'embrayage. Comme ce type de transmission n'est pas doté d'un synchroniseur, il est nécessaire d'engager les pignons de la boîte à une vitesse similaire.

C'est le fonctionnement d'une boîte de vitesses : quand on passe un rapport, on agit sur deux pignons. Le premier est lié au moteur, le second aux roues. Mais ces pignons ne vont pas à la même vitesse, ce qui peut faire craquer la boîte quand ils se lient et que leurs dents se frottent.

C'est le rôle du synchroniseur d'engager les pignons à une vitesse proche. Mais sur une transmission non synchronisée, c'est à cela que sert le double débrayage.

🚗 Quel est l'utilité du double débrayage ?

Levier de vitesses

De nos jours, on n'utilise plus guère le double débrayage. Les voitures actuelles sont en effet toutes équipées d'une boîte synchronisée. Cependant, la technique du double débrayage est donc toujours utilisée sur les véhicules anciens ainsi que certains poids lourds, qui n'ont pas de synchroniseur, ou en compétition automobile pour gagner du temps.

Il est toutefois possible d'utiliser le double débrayage sur une voiture classique, même avec un synchroniseur. Le double débrayage a en effet plusieurs intérêts :

  • Sur les boîtes de vitesses non synchronisées, il permet d'éviter les à-coups et de prévenir une usure prématurée de la transmission. Il est même obligatoire pour rétrograder sans faire craquer la boîte de vitesses.
  • En compétition, le double débrayage évite le blocage des roues, rend le freinage plus efficace et permet de gagner un peu de temps. Certains véhicules de compétition sont équipés de boîtes à crabot qui obligent au double débrayage.
  • Sur route glissante, le double débrayage évite le blocage des roues motrices et donc la perte d'adhérence.
  • En cas de problème d'embrayage ou de boîte de vitesses, le double débrayage permet de continuer à rouler.
  • Pour les véhicules dont le moteur exige d'être dans les tours, le double débrayage permet de rétrograder en restant à la même vitesse et sans à-coups, ce qui facilite la relance.

Comparez les meilleurs garages pour changer votre embrayage :

⚙️ Comment faire un double débrayage ?

utiliser double débrayage

Le double débrayage consiste à accélérer les pignons de l'arbre moteur et à mettre les deux pignons (boîte et moteur) à une vitesse proche pour passer les rapports sans à-coups. Il doit s'effectuer en enchaînant les étapes le plus rapidement possible pour être efficace.

Matériel nécessaire :

Étape 1 : Lâcher la pédale d'accélérateur[⚓ ancre "etape1"]

pédale d'accélérateur

À vitesse stabilisée, appuyez sur l'accélérateur pour garder l'allure puis lâchez l'accélérateur, comme pour un passage classique de vitesse. Débrayez en appuyant sur la pédale d'embrayage. Au lieu de passer directement le rapport inférieur, mettez le point mort.

Étape 2 : Embrayer[⚓ ancre "etape2"]

pédale d'embrayage

Toujours au point mort, faites monter le régime moteur en appuyant sur l'accélérateur. Vous devez mettre le moteur à la vitesse de rotation à laquelle il sera lorsque vous aurez passé la vitesse inférieure.

Votre pied gauche ne doit plus être sur la pédale d'embrayage, car il ne faut pas débrayer en même temps que vous donnez un coup de gaz. En effet, le moteur ne sera alors plus relié à la boîte de vitesses.

Étape 3 : Débrayer une nouvelle fois[⚓ ancre "etape3"]

rétrograder

Relâchez de nouveau la pédale d'accélérateur. Le moteur va alors descendre en régime, et vous pouvez donc débrayer à nouveau. Passez le rapport inférieur et embrayez, c'est-à-dire relâchez la pédale d'embrayage, ce qui remet la boîte en contact avec le moteur.

Vous connaissez maintenant l'intérêt du double débrayage ! Comme vous l'avez compris, cette technique est plus rare aujourd'hui, mais elle peut préserver votre embrayage de l'usure en évitant ses à-coups. Rien ne vous empêche donc de l'adopter dans votre conduite, même sur une voiture récente à transmission synchronisée.

Comparez les meilleurs garages pour changer votre embrayage :


Photo de l’auteur Ariane

Ecrit par Ariane

Spécialiste de l’embrayage

24 juin 2021 11:49


Pour en savoir plus sur l’embrayage