Joint de queue de soupape : fonction, usure, prix

Le joint de queue de soupape est un joint SPI qui se charge de l'étanchéité de la soupape. Il empêche à l'huile moteur de pénétrer dans la chambre à combustion et assure ainsi un fonctionnement optimal du moteur. Comme tous les joints du véhicule, le joint de queue de soupape s'use avec le temps et doit être remplacé si nécessaire.

Sommaire :

Comparez les meilleurs garages pour remplacer votre joint de queue de soupape :

🛠️ Quel est le rôle du joint de queue de soupape ?

joint de queue de soupape

Le joint de queue de soupape est un petit joint en caoutchouc situé au niveau de la queue de la soupape. Il a pour rôle d'empêcher une trop grande quantité d'huile moteur de pénétrer dans les cylindres et la chambre à combustion du véhicule. Cependant, le joint de queue de soupape est conçu pour ne laisser passer qu'une petite quantité d'huile nécessaire à la lubrification de la soupape. Si cette d'huile ne peut pas passer, la soupape risque de se gripper ou de connaître une usure prématurée.

Le joint de queue de soupape fait partie de la famille des joints SPI. Ces joints sont spécialement conçus pour l'étanchéité des pièces rotatives comme par exemple le vilebrequin. Le joint de la queue de soupape s'emboîte sur le guide de la soupape. Afin de conserver toute son efficacité, le joint de queue de soupape peut résister à de fortes températures et à l'exposition aux produits chimiques comme l'huile moteur ou encore le carburant.

Les soupapes sont des pièces du moteur composées d'une tête, d'une queue et d'un collet. Le rôle des soupapes est de permettre l'admission de l'air dans la chambre à combustion pour provoquer le mélange air-carburant, mais aussi d'évacuer les gaz d'échappement suite à la combustion. On distingue alors la soupape d'admission et la soupape d'échappement.

⚠️ Quels sont les signes d'un joint de queue de soupape défectueux ?

Quels sont les signes d'un joint de queue de soupape défectueux

Comme nous l'avons expliqué, la fonction du joint de queue de soupape est d'assurer l'étanchéité de la soupape et indirectement de la chambre à combustion. Ainsi, lorsque le joint de queue de soupape est usé, plusieurs symptômes se font ressentir :

  • Une augmentation de la consommation d'huile moteur ;
  • Une baisse de la puissance du moteur ;
  • La présence de fumée bleue à l'échappement : cela témoigne de la présence d'huile moteur dans la chambre à combustion ;
  • Une hausse de la consommation de carburant ;
  • Des traces d'huile moteur sur la queue de la soupape ;
  • Une odeur anormale des gaz d'échappement à cause des dépôts d'huile dans le catalyseur.

Les symptômes d'un joint de queue de soupape HS peuvent ressembler aux signes d'usure de nombreuses autres pièces. Ainsi, il est important de procéder à un diagnostic pour identifier la source des dysfonctionnements.

Comparez les meilleurs garages pour remplacer votre joint de queue de soupape :

👨‍🔧 Peut-on remplacer la joint de queue de soupape sans déculasser ?

Peut-on remplacer la joint de queue de soupape sans déculasser

Sur la plupart des véhicules, le changement de joint de queue de soupape nécessite de déposer la culasse. Cependant, il est possible dans certains cas de remplacer le joint de queue de soupape sans avoir à déculasser. Cela permet de gagner plusieurs heures de travail et de réduire le coût de l'intervention.

Matériel nécessaire :

  • Un joint de queue de soupape neuf ;
  • Une boîte à outils.

Étape 1 : Détendre la courroie de distribution[⚓ ancre "Etape1"]

Détendre la courroie de distribution

Commencez par ouvrir le capot de votre voiture puis repérez le passage de la courroie de distribution. Ensuite, retirez-la délicatement des poulies et des galets tendeurs pour pouvoir accéder aux soupapes.

Étape 2 : Déposer l'arbre à cames[⚓ ancre "Etape2"]

Déposer l'arbre à cames

Démonter l'arbre à cames est indispensable pour pouvoir trouver le chemin des soupapes. Pour ce faire, dévissez toutes les vis de fixation pour déposer tous les éléments qui constituent l'arbre à cames.

Étape 3 : Enlever le joint queue de soupape usé[⚓ ancre "Etape3"]

Enlever le joint queue de soupape usé

Pour pouvoir changer le joint de queue de soupape, vous devez d'abord pincer la queue de la soupape pouvoir enlever le joint défectueux. Utilisez ensuite une pince à bec pour enlever le joint usé.

Étape 4 : Installer le joint de queue de soupape neuf[⚓ ancre "Etape4"]

Installer le joint de queue de soupape neuf

Positionnez le joint neuf sur la queue de la soupape puis appuyez avec force pour enclencher le joint. Pour faciliter l'installation du joint de queue de soupape, vous pouvez appliquer un peu de graisse sur son contour. Répétez ensuite cette opération sur chaque soupape du moteur.

💶 Quel est le tarif d'un joint de queue de soupape ?

Quel est le tarif d'un joint de queue de soupape

Le changement de joint de queue de soupape est une intervention dont le tarif varie selon la nécessité de déposer la culasse ou non. En effet, s'il faut obligatoirement retirer la culasse du véhicule, il faut compter entre 450€ et 750€ en comptant le prix de la main d'œuvre et le coût d'achat du joint de queue de soupape.

En revanche, s'il n'est pas nécessaire de déposer la culasse, le prix du changement de joint est moins élevé et se situe entre 250€ et 500€. Dans ce cas, l'opération ne prend qu'une demi-journée alors qu'il faut compter une journée entière de travail s'il faut déculasser.

Le joint de queue de soupape est important pour le fonctionnement du moteur. En effet, il permet à la fois d'assurer l'étanchéité de la soupape et de la chambre à combustion, mais aussi de lubrifier la soupape en laissant échapper une petite quantité d'huile moteur. Même si le joint de queue de soupape est résistant, il n'est pas à l'abri d'une usure. Dans ce cas, n'hésitez pas à comparer les garages proches de chez vous pour changer votre joint de queue de soupape.

Comparez les meilleurs garages pour remplacer votre joint de queue de soupape :


Photo de l’auteur Maxime

Ecrit par Maxime

Spécialiste de l’embrayage

14 juin 2022 12:41


Pour en savoir plus sur l’embrayage